Nos cofondateurs

Carlos Idibouo

D’origine ivoirienne, Carlos Idibouo a consacré les 20 dernières années à la défense des droits des personnes LGBTQI  et des femmes, tant au niveau national qu’à l’échelle internationale. En 2003, il co-fonde la première association LGBT en Côte d’Ivoire afin de mettre en place des mécanismes répondant aux besoins en matière de santé sexuelle des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes et des personnes transgenres.

Carlos est membre du conseil d’administrations de plusieurs organisations internationales, dont InterPride, où il représente la région de l’Afrique, ainsi de l’Initiative pour la Dignité, une coalition d’organisations nationales qui soutient le gouvernement du Canada à mieux répondre aux initiatives relatives aux droits des personnes LGBTQI.

Carlos est également membre du conseil consultatif de MenEngage, un mouvement dont la mission est d’éduquer les hommes au respect des droits des femmes.

Passionné de culture et d’arts, il co-fonde la Maison de la Culture des Diversités Humaines dont la mission est de  promouvoir les initiatives des peuples et des communautés qui utilisent la culture et les arts pour transformer leur vie et retrouver leur dignité. Il en est le président et directeur général.

 

Karim Deya

De nationalité ivoirienne, Karim Deya est né à Abidjan où il est principalement établi. Juriste et attaché administratif en service au Ministère de la culture et de la francophonie, il est aussi écrivain. Auteur de « J’attends mon mari » (Paris, 2014), il considère la littérature comme une contribution personnelle pour élever la voix contre la stigmatisation des minorités en Afrique subsaharienne.

En tant que co-fondateur et membre du conseil d’administration, le mandat de Karim au sein de la Maison de la Culture des Diversités Humaines porte essentiellement dans le domaines des relations publiques.

 

Solange Musanganya

D’origine rwandaise, Solange est une femme trans de nationalité canadienne qui réside en Côte d’Ivoire depuis bientôt 2 ans. Elle quitte le Rwanda lors du génocide de 1994 et s’installe au Canada. Elle y a créé Arc-en-ciel d’Afrique, organisme pour les personnes LGBT d’origine africaine et Caribéenne, ainsi que le festival de films LGBT afro-caribéens Massimadi (Montréal, Bruxelles, Port-au-Prince). Solange a produit deux documentaires « Être soi-même » et « Au-delà  des images », projetés dans plusieurs festivals de films.

En plus d’être co-fondatrice de la Maison de la Culture des Diversités Humaines, où elle y occupe le poste de Directrice des programmes, elle consacre ses loisirs à l’écriture des « chroniques érotiques » où elle retrace l’histoire de sa transition.